Départs volontaires, faux-départs, retours impossibles dans l’oeuvre de Louis-Philippe Dalembert

Emanuela Cacchioli

Résumé


Cet article propose une analyse tripartite du thème du départ dans les romans de Dalembert. Départs volontaires, faux-départs et retours impossibles s’articulent tant dans la vie de ses personnages de fiction que dans l’Histoire avec la traversée de l’océan lors de la traite des esclaves. Nous nous intéresserons tout particulièrement à la récriture du voyage initiatique à l’œuvre dans L’Autre face de la mer, œuvre que nous pouvons définir comme « roman du départ » car il exploite le sujet sous différents aspects. Nous verrons que le voyage initiatique n’est que l’origine de tout départ et que chaque déplacement postérieur devient un écho de la traversée de l’océan des esclaves africains

Mots-clés


Haiti-Dalembert

Texte intégral : ART-Cacchioli

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Creative Commons License
Ce travail est autorisé sous licence avec la Licence de paternité Creative Commons 3.0.


Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.