Le choc de la francophonie chez trois auteurs de l'Europe médiane: Cioran, Kundera et Tsepeneag

Axel Boursier

Résumé


Le propos de cet article est d’étudier les mutations anthropologiques générées par le passage à « la langue de l’autre ». En choisissant un corpus formé par les auteurs d’Europe médiane, notre article tente de montrer que ce passage n’est pas une simple traduction des œuvres mais consiste bien plus en une refonte identitaire des auteurs. Leur passage au français amène ces auteurs à se situer dans le courant de la littérature migrante, une littérature de l’entre-deux. Cette littérature oscillant entre un style français et un esprit d’Europe médiane conduit ces auteurs à produire des œuvres « absolument européennes ». Notre propos a pour but de poser les bases d’une différenciation entre cette francophonie et la francophonie dite « classique » afin d’ouvrir un dialogue entre celles-ci.


Mots-clés


francophonie; Europe médiane;Tsepeneag;Kundera;Cioran

Texte intégral : ART-Boursier

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Creative Commons License
Ce travail est autorisé sous licence avec la Licence de paternité Creative Commons 3.0.


Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.