https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/issue/feed Convergences francophones 2020-01-19T11:17:57-07:00 Antoine Eche aeche@mtroyal.ca Open Journal Systems <p>Revue francophone pluridisciplinaire<br>ISSN&nbsp;2291-7012</p> <p>Inscrite au DOAJ</p> https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/514 Transgression(s), déviance(s), norme(s) et limite(s) 2020-01-19T11:17:57-07:00 Antoine Eche aeche@mtroyal.ca Justine Huet jhuet@mtroyal.ca <p class="p1">Transgression(s), déviance(s), norme(s) et limite(s)</p> 2019-12-25T11:05:58-07:00 Copyright (c) 2019 Antoine Eche, Justine Huet https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/504 La matrice ou le drageoir aux transgressions Lectures croisées des pathologies féminines fin-de-siècle 2019-12-25T11:06:28-07:00 Laure-Hélène Tron-Ymomet laurehelene.tronymonet@gmail.com <p><span style="font-weight: 400;">L’arrivée de 1900 terrifie les consciences françaises. Le sentiment de déréliction </span><span style="font-weight: 400;">véhiculé par cette apocalypse s’incarne de manière privilégiée dans l’organe génital féminin. Il est celui qui a permis la première transgression : sa mise à nu sécrète les éléments d’une </span><span style="font-weight: 400;">épiphanie redoutable. La littérature et la clinique fin-de-siècle captent cette inclination et </span><span style="font-weight: 400;">mettent en scène les multiples transgressions féminines : transgressions psychiques (folles et hystériques), corporelles (avortées et femmes châtrées), pathologiques (syphilitiques et </span><span style="font-weight: 400;">nymphomanes) ou encore sexuelles (onanistes et saphistes) balayent toutes les productions </span><span style="font-weight: 400;">écrites de l’époque. L’objectif de cette communication serait ainsi d’étudier la représentation de ces transgressions du sexe féminin dans les textes romanesques, du naturalisme au décadentisme, mais aussi des textes issus de la clinique, thèses et articles de médecine, montrant par là une complémentarité des écritures. A cette question s’ajoute celle de la finalité : pourquoi exposer le mal ? Faire le choix d’une telle thématique n’est-ce pas proprement provocateur ? Ne traduit-il pas, in fine, une volonté du romancier et du médecin de s’affirmer soi-même comme transgressif ? Dans quelle mesure cette exposition ne correspondrait-elle pas à un exercice cathartique ? Nous analyserons cet espace de tension organique et littéraire posée par la matrice fin-de-siècle.</span></p> 2019-12-19T13:02:14-07:00 Copyright (c) 2019 Laure-Hélène Tron-Ymomet https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/505 Le transgressif comme pratique textuelle politique dans l’œuvre de Rachid Mimouni 2019-12-25T11:06:28-07:00 Azouz Ali Ahmed 5aaa@queensu.ca <p><span style="font-weight: 400;">Signe de rupture considérable dans l’espace littéraire maghrébin, l’œuvre de Rachid </span><span style="font-weight: 400;">Mimouni, en particulier sa trilogie ( Le Fleuve détourné, Tombéza et L’Honneur de la tribu), a </span><span style="font-weight: 400;">dès le début des années quatre–vingts, en introduisant toutes les formes du transgressif </span><span style="font-weight: 400;">dans le tissu textuel, non seulement mis en relief l’ensemble des questions interdites dans l</span><span style="font-weight: 400;">’espace public (sexualité, inceste, religion, politique, etc.), mais également ébranlé les codes culturels en vigueur dans la société algérienne, et les assises idéologiques et politiques du récit national sur lesquelles reposait le système du parti unique. Ainsi le transgressif, qui se déploie derrière les voiles de motifs romanesques exacerbant à la fois les pratiques déviantes (la zoophilie, par exemple, comme substitut aux libres échanges sexuels impossibles dans des milieux conservateurs, est une manière de pointer la situation </span><span style="font-weight: 400;">angoissante que vivent les jeunes sans avenir et sans possibilité de fonder un jour un foyer) </span><span style="font-weight: 400;">et les formes de violences institutionnelle et sociale, prend une place fondamentale dans </span><span style="font-weight: 400;">l’œuvre et en configure ses moments les plus forts. Il s’agira pour nous de montrer comment Mimouni mobilise les ressources du transgressif (à la fois stylistiques et rhétoriques, mais relevant dans une certaine mesure non seulement du discours social, mais aussi de l’anthropologie culturelle) afin de faire ressortir, en la dévoilant tout en la voilant, une forme d’oppositionnalité au discours politique hégémonique.</span></p> 2019-12-19T13:09:26-07:00 Copyright (c) 2019 Azouz Ali Ahmed https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/507 Mémoires d’outre tabou : formes et enjeux de l’outrance dans Tonton ! Rends moi ma virginité… de Nassur Attoumani 2019-12-25T11:06:29-07:00 Linda Rasoamanana linda.rasoamanana@univ-mayotte.fr <p><em><span style="font-weight: 400;">Tonton ! Rends- moi ma virginité… (2015)</span></em><span style="font-weight: 400;">, le dernier roman de l’écrivain mahorais Nassur </span><span style="font-weight: 400;">Attoumani, pointe une double horreur : l’inceste et la pédophilie. Une femme anonyme de </span><span style="font-weight: 400;">Mayotte y raconte son calvaire d’enfant quand elle habitait à la Réunion à la fin des </span><span style="font-weight: 400;">années 1990, chez son oncle imam, un faux dévot. Attoumani n’est certes pas le premier à </span><span style="font-weight: 400;">fictionnaliser l’inceste afin de dénoncer les silences qui protègent ce tabou à Mayotte. Alain </span><span style="font-weight: 400;">Kamal Martial dans sa pièce Papa m’a suicideR et David Jaomanoro dans sa nouvelle Tamou avaient déjà ouvert la voie en 2006. Mais la singularité de Nassur Attoumani est d’écrire un roman à la première personne qui déborde le lecteur sur plusieurs plans, au point de créer chez lui un malaise, plus ou moins nauséeux, dont il faut analyser les sources révulsantes mais aussi interroger l’efficacité romanesque. À vouloir trop bien dénoncer les tabous familiaux et rétablir dans leur dignité les victimes de la pédophilie incestueuse, le romancier n’en aurait-il pas trop fait dans la fictionnalisation de l’enfance violée ? Pour répondre à la question, on analysera les nombreuses outrances (de composition, de représentation, de situation et de style) dont regorge le roman avant d’en mesurer les effets sur les lecteurs à l’aune des intentions de l’auteur.</span></p> <p>&nbsp;</p> 2019-12-19T13:20:34-07:00 Copyright (c) 2019 Linda Rasoamanana https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/508 La traduction, entre transgression et limite 2019-12-25T11:06:29-07:00 Salah Basalamah salah.basalamah@uottawa.ca <p><span style="font-weight: 400;">Au-delà de la pratique et de ses méthodes, la traduction est un concept qu’il est nécessaire </span><span style="font-weight: 400;">de penser de manière synthétique au carrefour de ses diverses manifestations concrètes. En effet, la traductologie étant la discipline qui s’est intéressée dans les trente dernières années à l’étude des phénomènes du traduire en contexte (tournants culturel et sociologique), il reste pour celle-ci de développer une pensée qui réfléchit désormais le concept même de traduction. Derrière l’objectif que s’est fixé Berman pour la traductologie : « la réflexion de la traduction sur elle-même à partir de sa nature d’expérience » (1999 : 17), on peut distinguer l’horizon philosophique d’une traductologie qui se donne également comme une expérience de pensée plus abstraite qui met en perspective les spécificités de l’action traductive : le mouvement et la transformation qui la caractérisent ainsi que les paradoxes et les ambiguïtés qui en complexifient la compréhension.</span></p> 2019-12-19T13:42:11-07:00 Copyright (c) 2019 Salah Basalamah https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/511 Les Slaves du sud au prisme des Lumières et du romantisme 2019-12-25T11:06:29-07:00 Jean-Jacques Tatin-Gourier tatin-gourier@univ-tours.fr Jasmina Nikcevic minan@ucg.ac.me Dragan Bogojevic dragan@ucg.ac.me <p><span id="m_-609381551923247937gmail-docs-internal-guid-0cf23f04-7fff-9cd6-e48f-f09b289481eb">Les auteurs s’intéressent à l’impact culturel français dans la péninsule balkanique entre 1750 et 1850</span>&nbsp; au travers des figures de passeurs culturels (Velestinlis, Boskovic, Zoïs)&nbsp; mais aussi de lieux de convergences et de diffusion d'idées (Raguse, Laybach, Vienne) ayant contribué au développement identitaire des Slaves du sud. Les effets de cette diffusion resteront&nbsp;assez méconnus en France jusqu'à la moitié du XIXe siècle où se développe alors un intérêt académique pour la slavistique.</p> 2019-12-20T07:38:32-07:00 Copyright (c) 2019 Jean-Jacques Tatin-Gourier, Jasmina Nikcevic, Dragan Bogojevic