L’expression de l’autorité littéraire au XVIIIè siècle : anonymat, diversité des masques et production assumée

Jean-Jacques Tatin-Gourier

Résumé


Cet article propose un panorama de la notion de masque dans les productions littéraires et artistiques du siècle des Lumières. De Marivaux à Laclos en passant par Rousseau, cette vision permet de saisir les enjeux du passage de la recherche de la sincérité à sa critique et met au jour une dynamique de démasquages successifs. Dans le même temps, nous montrons que le masque de l’auteur au XVIIIe siècle ne peut être réduit aux seuls textes clandestins, expression d’une pensée philosophique transgressive maximale. L’anonymat correspond à des intentionnalités très diverses et peut être porteur d’enjeux eux-mêmes très variés.

Mots-clés


Masque;démasquage;Lumières;textes clandestins;roman

Texte intégral :

TATIN-GOURIER-ART


DOI: https://doi.org/10.29173/cf440

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Tous droits réservés (c) 2018 Jean-Jacques Tatin-Gourier

Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 Licence Internationale.


Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.