Âges d’or et fausses nostalgies : Entre imaginaire vintage et déjà vu. Une analyse du discours nostalgique dans la culture populaire contemporaine

  • Adrien Guyot Université Concordia à Edmonton

Résumé

Le concept de faux souvenir n’est en rien nouveau; son existence remonte aux balbutiements de la psychanalyse et de la psychologie clinique. La photographie de famille présente à cet égard une situation d’énonciation toute particulière. En effet, même lorsque le référent (la personne photographiée) n’a guère de souvenirs de l’occasion en soi, la codification, le sens de l’image, le lien de connaissance, la réappropriation mémorielle de l’événement, aussi artificiels soient-ils, peuvent être établis par le biais d’un récit externe.

Une manipulation du même acabit est à l’origine du succès des séries Stranger Things, Riverdale et Chilling Adventures of Sabrina qui usent d’un imaginaire vintage et déjà vu pour bercer dans une douce nostalgie toute une génération de téléspectateurs bien trop jeunes pour en saisir pleinement les références.

Publié-e
2020-05-23