Les prix de traduction fabriquent-ils une image régulatrice du traducteur ?

Juan Zapata, Valérie Le Plouhinec

Résumé


Les prix de traduction participent à la fois aux luttes pour la détention d’un capital de consécration et à la construction de l’image publique du traducteur. Ils sont une excellente entrée pour mesurer les discours qui circulent dans l’espace du livre sur le traducteur et sa pratique. Comment ces prix construisent-ils une image légitimante du traducteur ? Quels critères guident le choix des jurys et quels dispositifs discursifs les justifient ? Quelles retombées pour les traducteurs et l’image de la traduction en général ? À travers l’analyse de nombreux exemples, cet article cherche à établir la manière dont les prix de traduction produisent un discours légitimant sur la figure du traducteur qui contribue à la fabrication de son image.


Mots-clés


prix de traduction;image du traducteur;champ de la traduction;consécration

Texte intégral :

ART-ZAPATA&LEPLOUHINEC


DOI: https://doi.org/10.29173/cf265

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Tous droits réservés (c) 2015 Juan Zapata, Valérie Le Plouhinec

Creative Commons License
Cette oeuvre est protégée sous licence CC Attribution-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 Licence Internationale.


Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.